Propriétés

CAS Number54037-14-8
PubChem CIDna
Rayon atomique-
Volume atomique-
Masse atomique[270]
Blocd
Point d’ébullition-
Bulk Modulus
CatégorieMétaux de transition
Structure cristalline
Couleur
Rayon de covalence141
Masse volumique37
Electrical Resistivity
Configuration électronique[Rn] 5f14 6d5 7s2
Électrons par couche2, 8, 18, 32, 32, 13, 2
Électronégativité-
Electrons107
Groupe7
Enthalpie de fusionna
Enthalpie de vaporisationna
Potentiel d'ionisation-
Magnetic Ordering
Magnetic Susceptibility
Masse[270]
Mass Number107
Point de fusion-
NomBohrium
Neutrons157
Numéro atomique264
États d’oxydation7
Période7
État ordinaireSolide
Poisson Ratio
Protons107
Shear Modulus
Chaleur massique-
SymboleBh
Conductivité thermique-
Van der Waals radius
Young's Modulus
Abondance
Abondance dans la croute terrestrena
Abondance dans l'universna
Bh Bohrium 107 (272) 7 7 d 107 [Rn] 5f14 6d5 7s2 2 8 18 32 32 13 2 None Unknown 1 1.5 h 2.17h AlphaEmission TransitionMetal, Metal, Radioactive, Synthetic neels-BOR-i-em Synthetic radioactive metal. It has no significant commercial applications. Obtained by bombarding bismuth-204 with chromium-54. Cz6q2RD6Zbg Bohrium
La premier composé connu du fluor est la fluorine, une roche utilisée en métallurgie décrite en 1530 par le savant allemand Georgius Agricola.

À cause de sa nature extrêmement réactive, le fluor ne fut isolé que tardivement, bien que des chimistes de renom comme Lavoisier, Davy, Gay-Lussac ou Thénard aient étudié certains de ses composés.

Henri Moissan parvint à isoler du fluor sous forme de difluor en 1886, ce qui lui valut le prix Nobel de chimie en 1906. Du latin fluere, écoulement 107 1981 Peter Armbruster, Gottfried Münzenber and their co-workers. Gesellschaft für Schwerionenforschung (GSI) in Darmstadt, Germany. The origin of the name is Niels "Bohr", the Danish physicist.

Isotopes du fluor

Standard Atomic Weight

Isotopes stables

Isotopes instables

260Bh 261Bh 262Bh 263Bh 264Bh 265Bh 266Bh 267Bh 268Bh 269Bh 270Bh 271Bh 272Bh 273Bh 274Bh 275Bh

Le fluor provoque de très graves brûlures au contact de la peau, des muqueuses, et des os
Quelques plantes et certaines bactéries peuvent synthétiser des composés fluorés
De nombreux gaz fluorés, par exemple les fréons, sont utilisés en tant que fluide frigorigène dans les systèmes de réfrigération et d'air conditionné.

L'acide fluorhydrique est utilisé pour le raffinage du pétrole, pour éliminer les impuretés oxydées de l'acier inoxydable ou du silicium des semi-conducteurs.

L'hexafluorure d'uranium permet de séparer les différents isotopes de l'uranium par diffusion gazeuse.