Propriétés

CAS Number7440-73-5
PubChem CIDna
Rayon atomique260
Volume atomique71,07
Masse atomique[223]
Blocs
Point d’ébullition677
Bulk Modulus
CatégorieMétaux alcalins
Structure cristalline
CouleurGris argent
Rayon de covalence348
Masse volumique1,87
Electrical Resistivity
Configuration électronique[Rn] 7s1
Électrons par couche2, 8, 18, 32, 18, 8, 1
Électronégativité0,7
Electrons87
Groupe1
Enthalpie de fusion2
Enthalpie de vaporisation65
Potentiel d'ionisation4,073
Magnetic Ordering
Magnetic Susceptibility
Masse[223]
Mass Number87
Point de fusion23
NomFrancium
Neutrons136
Numéro atomique223
États d’oxydation1
Période7
État ordinaireSolide
Poisson Ratio
Protons87
Shear Modulus
Chaleur massique-
SymboleFr
Conductivité thermique0,15
Van der Waals radius
Young's Modulus
Abondance
Abondance dans la croute terrestrena
Abondance dans l'universna
Fr Francium 87 (223) 1 7 s 87 27.0 677.0 [Rn] 7s1 2 8 18 32 18 8 1 N/A Silver Cubic: Body centered 0.7 {"1":"380"} 380 -44 1 2.7 2.1 64.0 15.0 1 21.7 m 31.7m BetaDecay Solid, AlkaliMetal, Metal, Radioactive, Natural FRAN-si-em Highly rare and unstable, radioactive metal. Since its isotopes have such short half-lives there are no commercially significant compounds of francium. Formed by decay of actinium. Chemical properties similar to cesium. Decays to radium or astatine. PyFLvSg6ZDw Francium
En 1878 le chimiste suisse Jean Charles Galissard de Marignac analyse un échantillon de gadolinite, il y découvre un oxyde qu'il pense inclure un élément encore inconnu qu'il baptise Ytterbium.

En 1907, le chimiste français Georges Urbain montre que les mineraux d'ytterbium contiennent en réalité deux éléments différents dont l'un est très minoritaire.

La même année le minéralogiste autrichien Carl Auer Von Welsbach identifie également des impuretées dans ces minereaux. du latin Lutetia, ancien nom de Paris 87 1939 Marguerite Perey France Named after "France"

Isotopes du lutécium

Standard Atomic Weight

[223]

Isotopes stables

Isotopes instables

199Fr 200Fr 201Fr 202Fr 203Fr 204Fr 205Fr 206Fr 207Fr 208Fr 209Fr 210Fr 211Fr 212Fr 213Fr 214Fr 215Fr 216Fr 217Fr 218Fr 219Fr 220Fr 221Fr 222Fr 223Fr 224Fr 225Fr 226Fr 227Fr 228Fr 229Fr 230Fr 231Fr 232Fr

Le lutécium est considéré comme non toxique
Les principales ressources minières du lutécium sont situées en Chine, aux États-Unis, au Brésil, en Inde, au Sri Lanka et en Australie
Les nucléides stables du lutetium sont utilisés comme catalyseurs pour le craquage, l'alkylation, l'hydrogénation et la polymérisation.

Certains détecteurs en tomographie à émission de positons contiennent du lutécium.

Le lutécium peut aussi servir de dopant en faible quantité dans les grenats de gadolinium-gallium.